Camille, JEAN (Nasson)

 

Camille, JEAN dit Nasson, sculpteur sur bois.

15 juillet 1961 – 17 décembre 2009

Camille JEAN dit Nasson est né le 15 juillet 1961 à Port-au-Prince. Dès l’âge de huit ans, en utilisant les clous et les noyaux d’avocat, il commence à travailler la sculpture. A treize ans, il est initié à l’art religieux par le père Léonel Dehoux. En 1983, un artiste italien Angelo Vanenda lui apprend l’anatomie. A cette même époque, Nasson sculpte à l’intention du pape Jean Paul II, la Vierge CZECHONOWA. Le pape, en guise de remerciement, lui envoie un chapelet. Alors, il prend conscience de ses capacités de sculpteur et se met au travail du bois et de la pierre. Il fréquente l’atelier des Pères Salésiens, où il rencontre des sculpteurs, fait de la musique et chante. Il fonde avec eux le groupe musical, Nacovy, qui se produit à Rivière Froide, localité où il vit depuis son enfance. Là, il travaille avec les sculpteurs Jean Salomon Horace dit Ti Pèlin et Brunel Rocklor à la formation des jeunes et à la défense de l’environnement. Il produit à ses débuts des sculptures pour le cimetière de sa localité. Son œuvre de puissante expressivité s’est orientée vers l’incrustation de matériaux recyclés sur une structure en bois sculpté.

Sa rencontre avec l’artiste Mario Benjamin en 1987 avec lequel il fait l’expérience d’œuvres combinées, est déterminante.

L’ncendie du marché Vallières à Port-au-Prince a vu la destruction d’une centaine de pièces de Nasson. Précieuse collection patiemment accumulée et conservée jalousement à l’intérieur du marché pour le seul plaisir de la montrer par le nommé Justin, marchand de produits artisanaux. La seule fois où Justin a consenti à prêter une de ses pièces, ce fut en 1992, au Musée

d’Art Haïtien, pour l’exposition Symbolisme de la Croix. Ce patrimoine parti dans les flammes fut une lourde perte pour l’artiste et pour son pays.